La médecine interne est la médecine du diagnostic.

Le médecin spécialiste en médecine interne est donc un clinicien capable d’établir un diagnostic en examinant le malade. Il est appelé Interniste. l'Interniste prend en charge le patient dans sa globalité.

L'Interniste est le spécialiste des maladies difficilement identifiables, des maladies s'attaquant à plusieurs organes et des maladies rares; tels que les vascularites, la granulomatose de Wegener, maladie de Horton, la pseudo-polyarthrite rhizomélique, la périartérite noueuse, la polyangéite microscopique, la cryoglobulinémie, la Maladie de Behçet, etc.

L'Interniste s'interesse à toutes les maladie auto-immunes, comme le lupus erythémateux disséminé, le syndrome de Gougerot-Sjögren , le syndrome des anti-phospholipides, les myosites, la sclérodermie systémique, les maladies auto-immune spécifique d'organe, la maladie de Still, les maladies inflammatoires digestives, maladie coeliaque, etc...

L'interniste s'occupe également des Amyloses, de la Sarcoïdose, des Uvéites, de la Mastocytose.

L'interniste est également le praticien de référence dans le bilan d'adénopathies dont l'origine n'est pas claire. Il intervient aussi dans les épisodes de fièvre au long cours, etc...

Le médecin spécialiste en médecine interne travaille en collaboration avec de nombreux confrères, médecins de famille, cardiologues, oncologues, endocrinologues, infectiologues, hématologues, néphrologues, rhumatologues, ophtalmologues, dermatologues, nucléaristes, radiologue, neurologues, psychiatres et bien d'autres.

L'interniste est aussi le medecin qui réalise les "check-up" il est alors tourné vers la médecine préventive.

Il oriente le patient en cas de besoin vers des centre de références.

En libéral, le spécialiste en médecine interne réalise des bilans en ambulatoire, évitant des jours et des frais d’hospitalisation. Cependant dans certain cas l’hospitalisation reste indispensable.

 

 

© Dr MESTRE-STANISLAS, Dernière modification le 1er Septembre 2017